États généraux du christianisme, 4ème édition

Etats Généraux du Christianisme 2013Où sont les pouvoirs du monde de demain ? Qui tirera les ficelles ? La finance, les médias, la science ?

Le pouvoir en politique, dans les Églises, la société, la famille, mais aussi le pouvoir de la joie, de l’amour ou de la foi seront au cœur de notre programme.

Le magazine La Vie et Apprentis d'Auteuil, partenaire de l'événement, vous invitent  à venir en débattre avec des experts et personnalités de tous horizons.

Rendez-vous annuel de tous les christianismes, événement gratuit et ouvert à tous, les Etats-généraux du christianisme ont ouvert un espace de dialogue au sein de la famille chrétienne et entre christianisme et société. Ils accueillent chaque année près de 5 000 participants.

Les Etats Généraux du Christianisme se tiendront les 11, 12 et 13 octobre 2013 à Lyon, dans une dizaine de lieux du centre historique.

" Edith Piaf, croire tout simplement " le 06/10/2013 sur France 2

 Par suite d’une guérison reçue enfant à Lisieux, Edith Piaf fut toute sa vie reconnaissante à la « petite Thérèse » qu’elle a mis au cœur de sa vie.

A l’occasion des fêtes thérésiennes, venez voir en avant-première, à la Basilique de Lisieux, ce documentaire : Edith Piaf, je crois tout simplement, en présence de la réalisatrice  Marie-Christine Gambart et du producteur. Il a été réalisé pour le 50e anniversaire de la disparition de la « môme Piaf » que nous fêtons cette année.

Il sera diffusé le dimanche 6 octobre 2013 à 11h30 sur France 2.

Fêtes de sainte Thérèse à Lisieux 2013

 

Du 28 Septembre au 6 Octobre 2013, sous la présidence de Monseigneur Philippe OUEDRAGO, Archevêque de Ouagadougou, Bukina Faso

Vendredi 27 septembre

  • 20h30 Salle de cinéma de la Basilique - projection du film « Edith Piaf, Je crois tout simplement », 26 minutes
  • La projection sera suivi d’un échange avec Marie-Christine Gambart, la réalisatrice du film, et les producteurs, le CFRT et France-télévisions

Samedi 28 septembre - ouverture des Fêtes Thérésiennes 2013

  • 15h30 messe à la crypte de la Basilique
  • 16h30 concert orgue et harpes par Edouard Leysen et l’école Harpa de Rouen, à la crypte de la Basilique
  • 20h30 procession des Reliques de sainte Thérèse, du Carmel à la Basilique et veillée

Dimanche 29 septembre

  • 10h30 messe solennelle à la Basilique présidée par Mgr Philippe Ouedraogo, archevêque de Ouagadougou (Burkina Faso)
  • 15h30 procession des Reliques de sainte Thérèse de la Basilique à la Cathédrale Saint-Pierre et vêpres

Lundi 30 septembre

  • 11h45 temps de vénération des Reliques de sainte Thérèse dans la Basilique
  • 15h30 messe des pèlerins à la crypte de la Basilique
  • 20h30 veillée à la chapelle du Carmel

Du 1er au 3 octobre

  • Colloque « L’éternel Foyer de la Trinité » (Ms B) source et sommet de la nouvelle évangélisation
  • Mardi 1er octobre - Fête liturgique de sainte Thérèse

    • 10h30 messe solennelle à la Basilique présidée par Mgr Bernard Lagoutte
    • 14h30 ouverture du Colloque - Conférence au Centre Jean-Paul II
    • 16h00 concert à la crypte de la Basilique donné par Elizabeth Sombart, pianiste internationale et présidente de la Fondation Résonance ; lecture de textes de Thérèse par Candice Patou-Hossein
    • 18h00 vêpres au Carmel

    Mercredi 2 octobre

    • 10h00 laudes à la Basilique
    • 10h30 conférence au Centre Jean-Paul II
    • 11h45 temps de vénération des Reliques de sainte Thérèse dans la Basilique
    • 15h30 messe des pèlerins à la crypte de la Basilique
    • 16h30 conférence au Centre Jean-Paul II
    • 18h00 vêpres au Carmel

    Jeudi 3 octobre

    • 10h00 laudes à la Basilique
    • 10h30 conférence au Centre Jean-Paul II
    • 11h45 temps de vénération des Reliques de sainte Thérèse dans la Basilique
    • 15h30 messe des pèlerins à la crypte de la Basilique
    • 16h30 conférence au Centre Jean-Paul II
    • 18h00 vêpres au Carmel

    Vendredi 4 octobre

    • 11h45 temps de vénération des Reliques de sainte Thérèse dans la Basilique
    • 15h30 messe des pèlerins à la crypte de la Basilique

    Samedi 5 octobre - Journée des personnes malades ou handicapées avec les hospitaliers et hospitalières de Notre-Dame de Lourdes

    • 10h30 accueil et préparation au sacrement des malades
    • 15h30 messe à la Basilique Sainte-Thérèse, présidée par Mgr Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux
    • 17h30 prière silencieuse accompagnée au Carmel
    • 18h30 vêpres au Carmel
    • 20h30 veillée de prière au Carmel avec la Famille du Carmel N.B. attention le samedi 5 octobre pas de prière du milieu du jour au Carmel

    Dimanche 6 octobre, Clôture des Fêtes avec la Famille du Carmel - Installation du Père Olivier Ruffray

    • 10h30 messe à la Basilique présidée par Mgr Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux
    • 15h00 procession des Reliques de la Basilique au Carmel puis vêpres

 

5 jours pour se construire dans la Foi

Tu cherches un cadre porteur pour vivre une expérience avec le Christ et  grandir dans ta foi. Tu es prêt à donner du temps pour aider une communauté religieuse, le tout avec d’autres jeunes, dans un climat sympa et paisible.  Alors ce projet proposé par les carmes d’Avon est pour toi : 5 jours pour te construire et découvrir davantage ta place dans  la belle construction qu’est l’Eglise !

  5 jours pour (se) construire dans la foi à l’école du Carmel – 18-35 ans

  « Vous êtes la construction de Dieu » (1Corinthiens 3,9)

Chaque jour, en plus des offices liturgiques et de la messe

  • Matin : enseignements, temps personnel et partage
  • Après-midi : travail manuel/ ballade, oraison/adoration,  rencontre d’un frère
  • Soirée : film, veillée de prière, soirée festive, …

 Quand? > du 25 août à partir de 16h au 30 août soir  (possibilité de prolonger le samedi 31 août)

Participation de 50 € (en plus du travail qui soutient la communauté dans sonprojet d’accueil 2013)

Inscriptions à envoyer à :

Centre Spirituel des Carmes – Session jeunes août 2013
1, rue Père Jacques 77210 AVON – Tél : 01.60.72.28.45
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – Site internet : www.centrespirituel-avon.org

Contact pour + d’infos : fr. Jean-Alexandre – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

LETTRE ENCYCLIQUE LUMEN FIDEI

La première encyclique ( llettre solennelle du Pape adressée à l'ensemble de l'Eglise catholique qui se rattache à la mission d'enseignement du pape et a valeur d'enseignement) du pape François, rendue publique ce mois de juillet, est d’abord un plaidoyer sur la foi d’une réelle modernité.

Il  commence sa réflexion en soulignant que " la lumière de la foi est le  grand don apporté par Jésus ".

François juge que la foi a fini par être associée à l’obscurité " La foi a été comprise comme un saut dans le vide que nous accomplissons par manque de lumière, poussés par un sentiment aveugle ; ou comme une lumière subjective, capable peut-être de réchauffer le cœur, d’apporter une consolation privée, mais qui ne peut se proposer aux autres comme lumière objective et commune pour éclairer le chemin ".

" Cependant, on a vu que la lumière de la raison autonome ne réussissait pas à éclairer assez l’avenir; elle reste en fin de compte dans son obscurité et laisse l’homme dans la peur de l’inconnu "

 Le souverain pontife appelle donc à redécouvrir cette lumière : " il est urgent de récupérer le caractère particulier de lumière de la foi parce que, lorsque sa flamme s’éteint, toutes les autres lumières finissent par perdre leur vigueur. La lumière de la foi possède, en effet, un caractère singulier, étant capable d’éclairer toute l’existence de l’homme. Pour qu’une lumière soit aussi puissante, elle ne peut provenir de nous-mêmes, elle doit venir d’une source plus originaire, elle doit venir, en définitive, de Dieu. La foi naît de la rencontre avec le Dieu vivant, qui nous appelle et nous révèle son Amour (…) ".

Cette foi, transmise au cours des siècles, ouvre pour le pape le chemin et accompagne nos pas dans l’histoire.

Le texte est aussi d’une modernité incroyable. " La foi consiste dans la disponibilité à se laisser transformer toujours de nouveau par l’appel de Dieu. Voilà le paradoxe : en se tournant continuellement vers le Seigneur, l’homme trouve une route stable qui le libère du mouvement de dispersion auquel les idoles le soumettent ".

Si l’on ne croit pas, on ne comprend pas. Cette foi doit être transmise, ce qui se fait " par contact, de personne à personne, comme une flamme s’allume à une autre flamme. Les chrétiens, dans leur pauvreté, sèment une graine si féconde qu’elle devient un grand arbre et est capable de remplir le monde de fruits ".

Le pape souligne que la foi, en nous révélant l’amour du Dieu Créateur nous fait respecter davantage la nature, mais aussi le monde et nous pousse à aller vers l’autre. En ce faisant, nous participons à la création d’un monde meilleur basé sur la fraternité et sur le fait que l’autre est le reflet du visage du Christ.

Il poursuit en rappelant qu'au centre de la foi biblique, se trouve l’amour de Dieu, "Quand cette réalité est assombrie, il vient à manquer le critère pour discerner ce qui rend la vie de l’homme précieuse et unique. L’homme perd sa place dans l’univers et s’égare dans la nature ".

Dans la foi, vertu surnaturelle donnée par Dieu, nous reconnaissons qu’un grand Amour nous a été offert, qu’une bonne Parole nous a été adressée et que, en accueillant cette Parole, qui est Jésus Christ, Parole incarnée, l’Esprit Saint nous transforme, éclaire le chemin de l’avenir et fait grandir en nous les ailes de l’espérance pour le parcourir avec joie.

 Nous croyons " à  " Jésus, quand nous acceptons sa Parole, son témoignage, parce qu’il est véridique.  Nous croyons " en " Jésus, quand nous l’accueillons personnellement dans notre vie et nous nous en remettons à lui, adhérant à lui dans l’amour et le suivant au long du chemin.

Le croyant est transformé par l’Amour, auquel il s’est ouvert dans la foi, et dans son ouverture à cet Amour qui lui est offert, son existence se dilate au-delà de lui-même.

 De même, le pape Françoisl aborde, sans les nommer de façon claire, les grands problèmes de notre société, le mariage, la famille, le respect de l'Etre, la souffrance.

 A lire ici: http://www.vatican.va/holy_father/francesco/encyclicals/documents/papa-francesco_20130629_enciclica-lumen-fidei_fr.html